Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Légion Rhumaine

Compte rendu des dégustations du club de rhum et de ses activités.

Sample Session #2 - New Grove double cask

Publié le 28 Février 2016 par La légion Rhumaine

Sample Session #2 - New Grove double cask
Sample Session #2 - New Grove double cask

Ce soir nous partons en voyage,

Un merveilleux voyage à l'île Maurice avec une première escale au Portugal (En Espagne Selon César mais je doute de son intégrité).

Et ce voyage nous est offert par la distillerie New Grove de part les samples qu'ils nous ont envoyés.

Donc au programme ce sera:

New grove Double Cask 47° finition Moscatel

Un des trois Double Cask avec finition (les autres sont Acacia et Merisier)

Le fait que les trois "finitions" soient titrées à 47° nous a interpellé et nous ne doutons pas qu'il s'agisse d'un vœu de la distillerie de mettre sur un pied d'égalité ces trois rhums.

La couleur :

Nous commençons par admirer la belle robe de ce nectar.

Avis unanime : nous sommes sur un ambre cuivré avec de généreux reflets cuivrés.

Le rhum laisse un col gras et épais sur le verre et de belles jambes qui s'estompent assez rapidement laissant présager un rhum pas trop alcooleux.

Le nez :

Comme à l'habituée avec New grove, nous sommes sur de belles senteurs de fruits exotiques (mangue, ananas et fruits jaunes).

Le côté vineux du Moscatel se fait déjà ressentir ainsi qu'une bonne compotée de fruits épicés (cannelle, gingembre) nous faisant directement penser à un RON.

Le côté épicé s'efface doucement laissant apparaître une douceur et un côté gourmand sur le cake à l'orange.

La bouche :

Première impression, c'est bon!!!

Une attaque très (voir trop) boisée et tannique.

Un côté bien épicé et poivré et de l'amertume (zeste d'orange)

Une pressée de fruits jaunes bien juteux se mélange alors avec le côté poivré.

Le côté boisé initial s'estompe (et c'est tant mieux) pour laisser réapparaître le cake à l'orange, détecté au nez.

L'alcool est parfaitement intégré, nous sommes bel et bien sur un bon produit.

La finale:

La finale est très correcte, moyennement longue sur la mangue avec un côté acidulé (ananas).

Du bois humide et une impression de lécher le fût selon Rudy.

Bref un rhum fruité plus que très agréable.

Reste à voir si il sera commercialisé chez nous et à quel tarif.

Nous nous sommes attelés à le coter en 4 parties.

Couleur 22/25

Nez 20/25

Bouche 20/25

Finale 19/25

Note globale 81/100

Rudy, Greyus et César.

Sample Session #2 - New Grove double cask

New Grove double cask Acacia – 47%/vol.

Couleur: Le visuel de ce rhum est assez alléchant avec une texture huileuse et des larmes épaisses et bien grasses. Il offre une couleur d'un ambre profond à reflets cuivrés, on pourrait également y déceler un soupçon de reflets acajous ( bien que nous n'étions pas tout à fait d'accord sur ce dernier).

Nez: Le nez se développe tout en rondeur avec une belle complexité évolutive.

Au premier abord, on est pris par les arômes de banane mûre très présents ainsi que sur des notes boisées et de... Cire d'abeille qui nous font penser à un vieux meuble ciré.

Ce dernier évolue ensuite sur des notes de figues séchées et de caramel.

Après une aération de 10 bonnes minutes, des notes de compotes de pommes et de cannelle se développent.

Bouche: L'attaque en bouche se fait vive et tanique avec une influence du bois très présente.

Un léger côté alcooleux se fait sentir au premier abord pour disparaître progressivement.

Les notes fumées de bois brûlé restent très présentes et évoluent progressivement sur des notes de fruits secs et d'amandes grillées.

Finale: La finale n'est pas d'une longueur exceptionnelle mais jongle cependant entre fraîcheur et amertume avec des notes anisées intéressantes en retour.

En résumé: un rhum très intéressant avec un nez gourmand et très prometteur mais cependant quelque peu linéaire en bouche par rapport à sa complexité olfactive proposée.

Xavier et Gaëtan(us)

Sample Session #2 - New Grove double cask

New Grove double cask Merisier - 47%/vol.

Au visuel, nous avons une couleur cuivrée avec des reflets dorés assez marqués. Nous constatons la légère présence d'un disque verdâtre en surface. Dans le verre, notre breuvage paraît quelque peu trouble.

Les jambes sont visiblement lourdes et peinent à rejoindre le fond du verre.

Nous avons un premier nez, frais, porté sur les fruits exotiques, et plus précisément la mangue. Cela évolue rapidement pour se fondre vers les oranges et les ananas confits. L'alcool, quant à lui, ne se fait du tout pas sentir. En second plan, nous avons des notes de cuir, de bois et de citron. Le côté poivré de la mangue ne nous quitte pas d'une seconde.

C'est résolument doux et gourmand. L'attrait de la dégustation est irrésistible.

L'entrée en bouche est relativement astringente. C'est assez gras et le liquide tapisse remarquablement bien le palais. On part, de prime abord sur un léger boisé qui finit par se muer lentement en fruits avec de nouveau, cette mangue si prononcée.

L'alcool est bien intégré et les 47% ne sont font quasiment pas ressentir.

La bouche se termine sur une amertume fortement prononcée, à la limite du déplaisant.

La finale est longue et épicé sur le poivre.

Les notes dominantes finissent par se fondre sur des sensations des plus agréables.

L'amertume persiste malheureusement avant de laisser définitivement place aux fruits.

Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu découvrir cette finition Merisier.

Doux et gourmand avec un nez des plus charmeurs sur les fruits exotiques.

Une bouche où les fruits auront été balancés entre un boisé discret et une amertume trop prononcée. L'influence du bois ne s'est, quant à elle, pas fait suffisamment ressentir, selon nous.

Gustativement, je dirais que nous nous rapprochons d'un mix entre la version 8ans et le single barrel 2005 embouteillé par Massen.

Il s'agit résolument d'un joli produit, comme New Grove à l'habitude de nous en proposer.

Il ne nous reste plus qu'à connaître son éventuelle date de parution sur notre marché ainsi que son tarif.

Greyus et Picsus

A bientôt pour de nouvelles notes...

Commenter cet article