Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Légion Rhumaine

Compte rendu des dégustations du club de rhum et de ses activités.

Sample Session #3 - Ferroni Gwada 1998

Publié le 7 Juin 2016 par La légion Rhumaine

Sample Session #3 - Ferroni Gwada 1998

Ferroni, ce nom ne vous est pas inconnu! Guillaume Ferroni, bien connu du monde de la mixologie, a monté également trois bars à cocktails sur Marseille et sa région. Un nouveau projet verra bientôt le jour; un alambic à ses chais de vieillissement. La marque propose bien évidemment plusieurs millésimes en provenance de différentes distilleries sélectionnées, sous le label Single Distilleries. Au XiXe siècle de grandes quantités de rhum vieillissaient dans des chais marseillais. Aujourd'hui, c'est la société Bariana qui souhaite renouer avec le passé de la ville et faire renaître cette tradition en proposant une gamme de rhum sous la marque Ferroni. Guillaume a visité un nombre très important de distilleries. Pour les rhums, les Antilles françaises et la Jamaïque, les distilleries de bourbon aux Etats- Unis avec le circuit « Bourbon trail », celles d’Ecosse, l’Andalousie avec le vin de Xérès, et surtout le Cap vert où il va fréquemment distiller du rhum. Progressivement, devenir producteur devint naturel. Au Centre international des Eaux-de-vie à Cognac il fût une rencontre décisive, celle de David Roussier, dirigeant de la distillerie Warenghem en Bretagne. Ils ont alors décidé de s’ associer pour créer une gamme de produits destinée aux professionnels du bar avec Bariana. Sa propre production vu le jour il y a seulement deux ans et demi. Le vieillissement en fût VDN ( vin doux naturel ) Rasteau( vin de sa région ) confère au rhum une couleur rouge-rosée, un léger côté tannique, des saveurs de fruits compotés ainsi qu’une structure et une douceur qu’apporte le cépage Grenache. Ce rhum Gwada a subit un premier élevage en fût de bourbon de façon ininterrompue depuis 1998 avant d’être affiné 6 mois en fût de VDN.  

Sample Session #3 - Ferroni Gwada 1998

Nous avons une couleur ambre légèrement cuivrée. L'épaisse couronne dorée délivre de fines larmes assez grasses. Celle-ci prennent, d'ailleurs, le temps de descendre lentement dans le fond du verre. Un disque légèrement verdâtre flotte également en surface. C'est assez joli même si notre breuvage semble quelque peu trouble.

Au nez, nous notons d'emblée et pour notre plus grand plaisir les marqueurs traditionnels de la Guadeloupe. C'est frais, gourmand et acidulé (sur la pomme Granny). Un généreux panier de fruits nous parvient ensuite rapidement avec la pêche, l'abricot, la mangue et le zeste de citron vert. En arrière plan, le chocolat noir apporte une petite amertume alors que la vanille et la réglisse nous amène de la gourmandise. L'alcool ne se fait absolument pas sentir. C'est pour le moins prometteur.

L'attaque en bouche est assez sèche et le boisé se fait beaucoup plus présent. Malgré cela, les fruits à chaire jaune (pêche et mangue sauvage) sont toujours de la partie et nous apportent, une nouvelle fois leur lot de fraîcheur. Cette bouche devient cependant plus astringente et plus épicée sur le poivre. La petite amertume nous revient en fin de bouche. L'alcool est, quant à lui, à nouveau parfaitement maîtrisé.

Nous avons une belle finale assez longue, tannique et bien boisée. Nous avons dans un premier temps la canne fraîche et les agrumes (pamplemousse). Un coté plus gourmand nous parvient ensuite avec la vanille et la compote d'abricot. Les épices en rétro et le bois (à nouveau) se mélangent à merveille avec l'ensemble de ces arômes.

Nous avons pris beaucoup plaisir à déguster ce produit, assez rare et exceptionnel sur le marché. Il s'agit, en effet, d'un excellent rhum, nous renvoyant inlassablement en Guadeloupe (et vers les rhums que nous apprécions particulièrement, du coup). Malgré une teneur moyenne en alcool (44%), il se sera montré puissant et riche tout au long de la dégustation. Un merveilleux nez aura peut-être un peu éclipsé une bouche un peu moins exubérante. Le travail de Guillaume Ferroni est tout de même à saluer tant l'ensemble est une totale réussite ! Nous aurons prochainement l'occasion de déguster les éditions Bélize 2007 et Dame Jeanne lors de nos prochaines soirées.

 

A bientôt!

Commenter cet article