Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Légion Rhumaine

Compte rendu des dégustations du club de rhum et de ses activités.

20 ème dégustation - Juin 2016

Publié le 21 Août 2016 par La légion Rhumaine

20 ème dégustation - Juin 2016

Nous voici de retour après bientôt deux mois d’absence. Il était grand temps de reprendre nos bonnes vieilles habitudes qu'en dites vous? ? Pour cette soirée,une jolie sélection, des découvertes, des coups de foudre, des déclarations d’amour, de la tristesse…. je vous entends, j’en fais des caisses mais c’est vraiment plus fort que moi! C’est les vacances donc Mojito (et pas ti-punch non di dju)! Pour ce faire, on a agrémenté la recette classique avec l' El dorado 8 ans. Du coup, c’est un peu moins économique mais c’est vraiment délicieux. Le problème c’est que ça se boit beaucoup mais beaucoup trop vite…

Pas grave on attaque la sélection plus vite !

Issan

20 ème dégustation - Juin 2016

Nous voici partis en Thaïlande dans la Province Nong Khai pour y découvrir notre premier rhum de la soirée. Cette récente distillerie est située dans la région d'Issan, la première région productrice de canne à sucre du pays. La canne, après avoir été coupée à la main, est pressée afin de délivrer son jus. Le vesou (jus de canne) est alors fermenté, le jour même, avec une souche de levure spécialement développée pour la réalisation des rhums agricoles. Il est ensuite distillé quotidiennement dans des alambics à colonne traditionnels en cuivre conçus en Europe. Tous les arômes du rhum sont ainsi préservés et développés. Lancé en 2014 à raison de 1728 exemplaires et embouteillé à 40 % (maximum autorisé en Thaïlande), il n’est arrivé en France qu’en 2015. Un produit assez peu (pas?) distribué en Belgique.

20 ème dégustation - Juin 2016

D’une apparence cristalline, ce rhum blanc est assez gras dans le verre et laisse sur celui-ci un fin col. De fines jambes s’écoulent assez lentement malgré ses 40%.

Au nez, la canne fraîche s’exprime de suite avant de laisser place à un côté herbacé et épicé (poivre). Un petit côté subtil d’eau de vie aux fruits du verger (prunes, raisins,…) arrive rapidement. C’est assez prometteur pour la suite…

L’attaque en bouche est douce et fraîche avec un bel équilibre. Le jus de canne à sucre fait de nouveau son apparition suivi d’arômes d’eau de vie (poire William). Nous avons une belle continuité sur le nez avec ces arômes herbacés et épicés (épices douces).

La finale plutôt moyenne sera sur une légère amertume et de la poire.

Première belle découverte de la soirée avec ce joli rhum blanc assez rond et fruité. Doté d’une belle fraîcheur et d’une complexité relative, il lui aura peut-être manqué quelques degrés afin qu’il puisse préserver toute sa puissance aromatique. Un rhum que nous conseillons vivement aux amateurs de blancs plutôt doux et accessibles.

La Mauny Signature

20 ème dégustation - Juin 2016

Implantée en Martinique, la maison La Mauny fût fondée en 1749 (entreprise sucrière) avant de se convertir en une distillerie de rhum agricole en 1883. La distillerie utilise un alambic à repasse ainsi qu’un alambic à colonne. La fermentation de leurs rhums dure seulement 24 heures. Dernièrement, la gamme a connu une refonte et un restylage assez conséquent qui a fait sensiblement évoluer la marque. Des éditions ont disparu, d’autres sont arrivées. Nouveauté donc, ce blend d’approximativement 4 ans est né de l’assemblage assez exceptionnel de rhums vieillis et/affinés dans 4 types de fûts différents: fût de Cognac, fût de Bourbon, fût de Porto, fût de Moscatel. 40 % affiché, on découvre…

20 ème dégustation - Juin 2016

D’une belle couleur dorée, ce rhum accroche peu les parois du verre. Les fines larmes se précipitent de ce fait assez rapidement vers le bas.

Le premier nez, boisé, nous envoie vers les arômes de cognac. Après aération, un second nez apparaît sur la vanille (fût de Bourbon). On détectera également des fruits du verger macérés dans l’alcool ainsi que des effluves d’orange séchée. Soit une belle complexité apportée par la maturation du spiritueux dans pas moins de 6 fûts différents.

La bouche, marquée par un boisé assez présent (bois humide) est dominée par la finition Moscatel avant de laisser place à un côté vineux sur le raisin. Peut-être regretterons nous un effet alcooleux un peu trop présent malgré quelques notes de fruits compotés.

La finale est moyenne et peu évolutive sur le bois et les notes fruitées (eau de vie à la pomme rouge).

Un produit pour le moins original. Les diverses finitions ont vraiment été palpables durant la dégustation ce qui a peu-être rendu l’ensemble par moment un peu déroutant tant les influences des fûts sont marquées. Une entrée de gamme peu conventionnelle, différente et pour le coup assez intéressante.

Rhum J.M 2003 10 ans

20 ème dégustation - Juin 2016

Pour ceux qui auraient raté les deux premiers épisodes J.M de la légion, petit rappel :

La plantation et la distillerie se situent sur les flancs de la montagne Pelée, au nord de la Martinique. En 1845, le domaine sera revendu à un certain Jean-Marie Martin (d’où les rhums nommés J.M). Gustave Crassous de Médeuil rachètera le domaine et fusionnera celui-ci à son habitation Bellevue pour former une propriété de 400 hectares. En 2002, le propriétaire des rhums Clément en deviendra l’actionnaire. Cette cuvée a été mise en vieillissement en octobre 2003 durant 10 longues années dans des fûts de chêne brûlés ayant préalablement contenu du bourbon et dont la contenance varie de 180 à 200 litres. Ce Millésime a finalement été embouteillé ‘brut de fût’ (sans réduction) à 44.8% le 27 juin 2014.  

20 ème dégustation - Juin 2016

La couleur est sur le vieil or avec de longues jambes bien grasses qui s’écoulent lentement sur les parois du verre.

Le nez, riche et gourmand, dévoile un côté pâtissier sur des notes d’amande et de pain d’épices. Du bois toasté vient se mêler aux arômes de fruits exotiques compotés. Le fût de bourbon se fait bien ressentir avec ses généreuses notes de vanille. On notera tout de même une légère attaque alcooleuse.

L’attaque en bouche est ronde et basée sur la continuité du nez avec ces fameuses notes de bois toasté. La canne fraîche est également bien présente et s’harmonise parfaitement avec des saveurs d’amande, de fruits secs et de vanille. La bouche monolithique exprime au mieux les arômes perçus au nez.

Nous avons une belle finale tout en douceur et en finesse sur les fruits secs pas mûrs (noix, amandes) et des pointes acidulées d’orange fraîche. La très belle longueur en bouche donnera également des arômes de vanille.

Même si nous avions globalement préféré l’édition 2002, moins boisée et plus gourmande, nous avons trouvé ce millésime excellent (comme souvent avec J.M). De ce que nous avons pu comprendre il s’agirait des dernières bouteilles en vente. N’hésitez donc pas si vous voyez une de ces bouteilles traîner sur une étagère... Ca sera à coup sur un très bon achat.

A bientôt pour la suite de cette jolie soirée...

Commenter cet article