Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Légion Rhumaine

Compte rendu des dégustations du club de rhum et de ses activités.

Dégustation de Novembre 2016

Publié le 6 Décembre 2016 par La légion Rhumaine

Dégustation de Novembre 2016

Tout d’abord, avant de vous faire partager notre dernière dégustation, je voudrais rendre un hommage tout particulier à notre rédacteur en chef Eric (alias Binascus) qui a abattu un travail formidable jusqu’ici et dont vous avez pris plaisir à lire la majeure partie des notes de dégustation rédigées, mais qui a décidé pour des raisons personnelles de prendre de la distance par rapport à notre belle aventure.

Je tenterai donc à l’avenir de retranscrire avec autant de poésie les précieux breuvages que nous avons la chance de tenir dans nos verres.

RIP légionnaire Binascus tombé au combat.

English Harbour 5 ans

Dégustation de Novembre 2016

 Nous commençons la dégustation par le rhum English Harbour 5 ans qui provient de la distillerie Antigua Distillery Ltd. Sur l’île d’Antigua-et-Barbuda.

Ce rhum importe majoritairement sa mélasse de République Dominicaine et de Guyane.  La mélasse subi une fermentation de 24 à 36 heures avant d’être distillée par colonne continue.  Il fait ensuite sa maturation dans les chais de la distillerie en ex-fûts de bourbon pendant une durée de 5 à 25 ans. 

Au niveau de la couleur, nous sommes sur du cuivre à reflets dorés. On observe de longues et fines jambes dans le verre avec une belle couleur naturelle.

Le nez est très pâtissier avec des notes de café torréfié, de vanille et d’une pointe de cannelle.

Des notes beurrées et de caramel nous tapissent également les papilles. L’ensemble évolue ensuite vers des arômes plus boisés de tabac et de pain grillé. On peut également déceler une pointe acidulée avec des notes de citron vert.

L’attaque en bouche se détache de façon assez marquante de notre première impression olfactive. C’est sec et chaud en bouche avec des notes poivrées et de bois brûlé.

La première bouche reste assez alcooleuse bien qu’on y décèle une pointe d’amertume avec de la pelure d’orange. Au fur et à mesure, aprs dissipation de l’alcool, on évolue vers des saveurs plus fruitées sur l’ananas, la vanille et les fruits exotiques.

La finale, qui reste sur les épices et une pointe d’amertume, est tout à fait correcte compte tenu de sa réduction à 40°.

En bref, un rhum au nez attrayant et complexe qui, bien que l’alcool ne soit pas parfaitement intégré en bouche, tiens un bon rapport qualité-prix et ravira les amateurs de navy rhums.

HSE XO

Dégustation de Novembre 2016

Nous continuons le cours de notre dégustation par le HSE XO.

Nous ne vous présenterons plus la maison HSE dont plusieurs de leurs produits ont déjà été dégustés lors de nos soirées et dont les notes de dégustation parlent d’elles même.

Nous sommes ici sur un vieillissement de 6 à 8 ans en ex-fûts de bourbon avec une petite part de grande réserve 1960…

La couleur, d’un bel ambré tirant légèrement sur l’acajou, on lui discerne de beaux reflets dorés sur le col.

Le nez est de prime à bord frais et acidulé avec des notes de zeste d’orange et de pomme verte. On y décèle également des arômes de fruits secs et d’amandes. Après aération, des notes de tabac se dégagent avec une pointe de gourmandise sur la cerise griotte.

La bouche a une attaque chaude et épicée sur le cacao amer et le poivre noir. Le bois, marqueur typique des produits de la gamme n’est pas en reste. Celle-ciévolue enfin vers des notes de tabac avec un léger retour sur le marasquin.

La finale, d’une très belle longueur, reste sur des notes boisées et de tabac humide.

En résumé, encore un beau produit de la gamme HSE.

Un rhum très bien fini, tout en subtilité et en douceur par lequel tout amateur de rhum se doit de passer dans son parcours dégustatif.

FOURSQUARE 2004

Dégustation de Novembre 2016

Passons au troisième rhum de la première partie du line-up, à savoir le FoursquareRumDistillery 2004.

Ce dernier était très attendu à la légion. L’édition Port Cask Finish avait d’ailleurs fait une très belle impression.

Ce rhum est issu d’un mélange entre une distillation par pot still et une distillation par colonne, d’ou son appellation single blendedrum. Celui-ci a fait sa maturation pendant 11 années en ex-fûts de Bourbon et est embouteillé à un degré « full proof » de 55°. Nous espérons, pour notre part, que le système de classification que tente de mettre en place Mr. Gargano visant sur la transparence pourra s’étendre de façon plus large à l’avenir et permettre ainsi moins de mensonge sur certaines étiquettes.

Au visuel, nous avons un ambre clair à reflets vieil or. Les larmes bien grasses laissent une belle couronne qui colle littéralement au verre.

Le nez, assez puissant, dégage des notes fumées et de bois brûlé. L’alcool, tout d’abord assez présent, se dissipe pour laisser place à des arômes de raisins secs et de fruits compotés. Il s’adoucit ensuite pour laisser apparaître un panier plus gourmand sur la coco, la vanille et le chocolat au lait.

L’attaque se fait puissante en bouche, tout d’abord sur les épices et le bois, avec de notes de poivre et de bois assez intenses. Bien que l’alcool soit assez présent, on retrouve des notes vanillées, de chocolat noir et de réglisse qui nous laisse sur une petite amertume plutôt agréable.

La finale se veut longue en bouche, portée sur les épices et une légère amertume.

Nous dirons donc au final de ce foursquare 2004 qu’il est plein de fougue et très prometteur par rapport à cette distillerie à suivre de très près.

Un rhum puissant avec une belle palette aromatique duquel nous attendions peut-être un peu trop et qui n’aura malheureusement pas fait l’unanimité au sein du groupe.

Nous voici arrivés à la fin de notre première partie de dégustation et j’espère avoir pu, à travers ces quelques lignes, vous retranscrire au mieux cette soirée d’une bande de joyeux légionnaires réunis autour d’une même passion : Le monde du rhum.

XA

 

Commenter cet article